mardi 23 juin 2009

J11 23.06.09 Höfn - Hallormsstadur

Ce matin, la pluie a remplacé le vent, on ne peut pas tout avoir! Nous en profitons pour dormir un peu plus longtemps, c'est agréable aussi.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour apprécier le trajet et plus de photos


Après un bon petit déjeuner pris dans le très bel appartement où se trouve notre chambre, nous faisons un détour par la banque pour changer un peu d'argent (c'est fou ce que ça file vite, ces couronnes islandaises!), et par le supermarché pour refaire le plein de victuailles.

Notre programme de ce jour doit nous emmener au parc de Lonsöraefi, où de nombreuses balades nous attendent. Mais avec la pluie qui tombe, ça ne sera pas forcément évident. Selon nos guides de voyage, le tenancier de l'auberge de jeunesse de Stafafell pourra nous conseiller efficacement. Nous trouvons certes l'auberge, mais malgré les véhicules stationnés devant, il n'y a pas âme qui vive. L'intérieur est tout blanc, la lumière blafarde, il y a même des sacs à dos dans l'entrée, et pourtant personne n'est là. L'ambiance est terriblement lugubre, ça fait penser à Misery de Stephen King, ou à l'un de ces films d'horreur bas de gamme dans lequel des jeunes gens partent en weekend dans un chalet isolé...et n'en reviennent jamais! La présence d'un cimetière juste en face de l'auberge n'arrange évidemment pas les choses...

Comme nous ne trouvons personne pour nous renseigner, nous décidons d'aller explorer le parc nous-mêmes. Le long d'une rivière qui prend ses aises dans une large vallée, la route passe à travers des roches rouges magnifiques (ryholite). De nombreux petits chalets jalonnent le trajet. Ce doit être un lieu de villégiature prisé des Islandais. Il est vrai qu'avec du soleil, ce doit être réellement charmant.

La route se fait petit à petit plus sportive. Un vrai terrain de jeu pour 4x4.

video

Nous allons le plus loin que nous pouvons, mais ne trouvons aucune indication sur des promenades à faire. Comme le temps est vraiment mauvais, nous décidons de ne pas insister et de continuer vers Hallormsstadur. Nous en profitons même pour réserver un hébergement dans la région du lac Mývatn; nous voulions aller visiter le volcan Askja, mais une portion de la route est encore fermée. Nous irons plus tard...


La suite se fait sous la pluie, toujours, et dans le brouillard, parfois. La côte serait superbe sous le soleil. Pas grave, celui-ci finira bien par revenir. Le paysage reste agréable, et nous nous arrêtons même pour voir une jolie cascade, bizarrement ignorée par les guides touristiques alors qu'elle est d'une très belle couleur bleue. En fait, ce sera la journée des cascades anonymes : nous en voyons plein d'autres le long de la route 939, qui est un raccourci par rapport à la route 1 qui longe les fjords de l'est (que nous renonçons à aller voir vu le brouillard). Le trajet est d'ailleurs magnifique: montée jusqu'à un col, puis lente descente dans un paysage irréel mais sublime.




Le soleil arrive même à percer à travers le brouillard, cela donne une espèce d'ambiance automnale qui ne nous laisse pas indifférents. Comme quoi une journée pas trop bien entamée peut receler de très jolies pépites...

Finalement, nous rejoignons notre guesthouse à Hallormsstadur, le Grai-Hundurinn, minuscule hameau situé au bord du long lac de Lagarfljot, et dans une forêt, LA forêt d'Islande. Il s'agit en fait d'un reboisement (depuis 1903) visant à compenser l'exploitation à outrance et les cataclysmes dont le milieu boisé islandais a été victime et qui en a fait un milieu en voie de disparition. Surprenant!


Petit clin d'oeil ironique pour terminer : notre logement s'appelle "le chien gris", mais à notre arrivée, nous sommes accueillis par...deux chats blancs! Allez comprendre...

P.S.: le temps de s'installer, le ciel s'est dégagé, ce qui nous a permis de prendre notre repas dehors, au soleil, avec 14° C. Frais mais tellement agréable. Vu le beau temps, nous profitons de descendre au bord du lac. Pour notre plus grand bonheur, le ciel, légèrement voilé, et le soleil se reflètent sur la surface parfaitement lisse du lac (hé oui, le vent est tombé!). La carte postale est sublime!

1 commentaire: